IATSE 523

le forum I.A.T.S.E. 523 | aller sur le site IATSE 523
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Droits d'auteur, [b]notre implication[/b]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masson Robert
Admin


Nombre de messages : 42
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Droits d'auteur, [b]notre implication[/b]   Sam 26 Juin à 10:10


Campagne canadienne pour les droits d’auteur

Cher Membres:

J’ai sollicité votre aide pour convaincre le gouvernement canadien de voter des lois sévères pour protéger le droit d’auteur ou lois antipiratage, lois dont nous avons grand besoin pour protéger notre secteur d'activité et nos emplois. Je suis content d’annoncer que le 2 juin dernier, les ministres Tony Clement et James Moore ont présenté le projet de loi C-32 qui permettrait au Canada de respecter les normes internationales en matière de protection du droit d’auteur et de prévention de la piraterie en ligne. Bien que ce projet de loi puisse ne pas répondre à toutes nos préoccupations, il rétablit un équilibre entre les droits des créateurs et les intérêts des consommateurs et il favorise la créativité, l’innovation et la création d'emplois.

À l’évidence, l’AIEST a contribué à ce résultat et vous méritez tous des remerciements. En raison de votre support et de votre participation, John Lewis, vice-président et directeur des Affaires canadiennes, a été l’une des rares parties prenantes de notre secteur d’activité invité à Montréal à une séance d’information préalable, au cours de laquelle les ministres ont accusé réception des nombreuses lettres reçues de la part des membres de l’AIEST.

Ce succès souligne ce que l’on peut accomplir en travaillant de manière solidaire. Mais la tâche n’est pas terminée. Le projet de loi C-32 n’est qu’un projet. Au cours des mois à venir, le gouvernement continuera à le modifier en se basant sur les intrants des partis d’opposition, des critiques, des lobbyistes et de vous, les électeurs. Le gouvernement ne passera au vote pour en faire une loi qu’à l’automne. Voilà pourquoi, nous devons continuer à nous faire entendre.

La réforme du droit d’auteur est une question qui va droit au cœur des membres de l’AIEST et qui touche aussi leur portefeuille. Dans les termes les plus simples, le téléchargement illégal et la contrefaçon des produits cinématographiques constituent un vol. À titre de travailleurs autonomes de l’industrie du spectacle, vous vous trouvez dans une position privilégiée pour vous faire entendre sur la réforme du droit d’auteur.

Comme nous l’avons écrit précédemment, chaque année, le vol en ligne et la vente de disques DVD illégaux se traduisent, pour le monde de la télévision et du cinéma, par des pertes de revenus évaluées en milliards de dollars. De telles pertes de ont pour effet d’étouffer la force créatrice, l’innovation et la création d’emploi. Cela n’est pas surprenant, étant donné que l’on estime à 18 %, la proportion des consommateurs de films de plus de 10 ans qui se sont adonnés à une forme ou à une autre de piratage de films, en 2005. Cette proportion est égale à celle de l’Allemagne et de la Russie; elle n’est inférieure que de 1 % à ce que l’on connaît au Mexique et en Chine.

Certains cherchent à ramener le débat du vol en ligne à celui de quelques riches artistes ou créateurs et de grandes entreprises qui sont préoccupés de voir « s’envoler » leurs « produits » parce qu’ils sont cupides et n’ont pas su adapter leur plan d’affaires aux nouvelles réalités. Ce débat vous concerne, vous, les travailleurs autonomes, qui dépendez de la bonne santé du monde du spectacle pour gagner votre vie. Voilà pourquoi votre soutien continu revêt une telle importance.

Même si vous avez déjà posté une lettre, je vous demande d’utiliser la lettre type ci-jointe pour écrire à votre député, de même qu’aux ministres responsables de la réforme du droit d’auteur, les ministres Tony Clement, de l’Industrie et James Moore, du Patrimoine canadien. Cette lettre type explique comment vous êtes touchés et pourquoi vous appuyez les objectifs de ce projet de loi sur le droit d'auteur. La lettre type est modifiable en entier et je vous encourage fortement à la personnaliser. En cliquant sur le bouton « Soumettre », vous enverrez votre courriel de manière instantanée.

En vous remerciant au nom de l’AIEST, je vous prie d’accepter mes salutations cordiales.


Matthew D. Loeb
Président international












IATSE LANCE LA NOUVELLE MÉTHODE DE LOBBY EN LIGNE POUR LES MEMBERS CANADIENS
8 juin 2010



TORONTO, 7 JUIN –Des centaines de membres de l’AIEST, dans tout le Canada, ont écrit à leur député le pressant de protéger leur secteur d'activité et leurs emplois en adoptant une loi plus contraignante pour protéger le droit d’auteur. Ces lettres ne sont pas passées inaperçues.

Nous félicitons le gouvernement d’avoir déposé le projet de loi C-32, un premier pas de prime importance pour faire en sorte que le Canada dispose de lois modernes en matière de droit d’auteur qui protègent le secteur d’activité de la création, ainsi que les femmes et les hommes qui travaillent à la production de films et d’émissions de télévision au Canada.

Si le projet est adopté, la loi obligera le Canada à ratifier les traités internationaux qui exigent une protection adéquate des serrures numériques et d’autres mesures visant à prévenir le vol en ligne. De telles mesures sont susceptibles de protéger, voire de créer des emplois dans notre secteur d’activité en donnant aux créateurs les moyens légaux de protéger leurs investissements afin de lancer de nouveaux projets.

Le projet de loi C-32 prévoit en même temps accorder aux consommateurs la flexibilité de gérer les contenus, par la programmation ou par le changement de format (copie de matériel acquis légitimement sur les appareils qui leur appartiennent), ou encore en faisant des copies de sauvegarde. Le projet de loi ne prévoit pas imposer la taxe très controversée sur la copie pour usage personnel sur des appareils comme les iPod, mesure qui aurait été extrêmement impopulaire auprès des consommateurs et que l’AIEST ne soutenait pas.

Le président international, Matthew D. Loeb a déclaré : « La réforme du droit d’auteur est une question complexe qui demande des compromis, de part et d'autre. Nous applaudissons le gouvernement canadien pour avoir entrepris de moderniser les lois du droit d’auteur et nous poursuivrons notre étude détaillée du projet de loi, afin de nous assurer qu’il atteigne ses objectifs. »

L’A.I.E.S.T. est un des plus grands syndicats du divertissement au monde et représente plus de 110,000 travailleurs, techniciens, artisans et de métiers, employés dans les arts de la scène, la production cinématographique et télévisuelle, les industries de foires commerciales ainsi que de nombreux métiers connexes aux États-Unis, ses territoires et le Canada.


Katherine Orloff
Publiciste pour l’A.I.E.S.T.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Droits d'auteur, [b]notre implication[/b]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» valorisons notre profession
» Droits RSA/CHOMAGE
» Notre réseau se transforme en association !
» les droits des paramedicaux dans un EHS...?
» Notariat - Droits et obligations du notaire employeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IATSE 523 :: IATSE 523-
Sauter vers: